Qu’est ce que l’ostéopathie?

Vous trouverez ici les informations nécessaires pour tenter de comprendre cette thérapie manuelle qu'est l'ostéopathie, son intérêt, ses objectifs, ses principes, et peut être que tout ceci vous permettra d'apporter des réponses aux questions que vous vous étiez déjà posées sur l'ostéopathie et son concept.

Prendre RDV

 

 

UNE THÉRAPIE MANUELLE

L'ostéopathie est une thérapie, une médecine dite "complémentaire" ou "alternative" dont le de première intention praticien utilise essentiellement ses mains, ses doigts par son toucher, ses sensations tactiles afin de redonner de la mobilité à tout tissu qui en aurait été diminué (articulations, muscles, ligaments, tendons, viscères, os....).

Le praticien s'appuie donc sur ses connaissances approfondies d'anatomie, biomécanique et physiologie du corps humain pour maintenir ou remettre le patient sur le chemin de la santé, c'est à dire "la parfaite adaptation de l'organisme à son environnement".

 

 

 

UNE PRISE EN CHARGE GLOBALE

Un des principes essentiels de l’ostéopathie consiste à considérer le corps humain comme un « tout », un ensemble de structures en interaction les unes par rapport aux autres, et par rapport à l'environnement (diététique, sociale, climatique...).

L’ostéopathe prend en charge un patient dans sa globalité et va donc s’intéresser aux principaux systèmes du corps pour rechercher la causalité des symptômes exprimés par le patient.

Toute structure a potentiellement un lien direct avec les structures voisines mais également un lien indirect ou à distance avec d'autres structures, ceci par simple corrélation tissulaire (nerf, muscle, tendon, fascia...).

 

 

 

 

 

ADAPTATION/COMPENSATION ET CAUSALITÉ

 

 

Schéma-entorse

 

 

 

 

L'ostéopathie s'appuie sur un concept qui lui vaut parfois un aspect "magique" au dire des patients, c'est le concept d'autorégulation du corps. Il faut savoir qu'après une entorse, un accident de voiture, une chute sur la tête ou les fesses, ou encore un choc émotionnel, donc un "traumatisme" au sens large du terme, le corps va organiser des adaptations. 

Ces mécanismes d'adaptations ne sont purement et simplement que des stratégies naturelles utilisées par l'organisme pour maintenir son équilibre sans que le traumatisme ne l'affecte trop. C'est un phénomène réversible dans un premier temps, si le traumatisme n'a pas été trop contraignant ou violent, c'est pourquoi la dysfonction peut se résorber seule sans aide extérieure.

Ces mécanismes puisent malgré tout de l'énergie, il arrive parfois que la structure adaptative (ex: un muscle) implique elle-même une autre structure proche pour répartir le travail sur d'autres régions. Cela devient alors un phénomène de compensation qui se traduit souvent par la sensation d'un déplacement de la douleur d'origine, d'où le principe de causalité qui explique parfois que le traitement ostéopathique ne se concentrera peut être pas sur la zone douloureuse du moment mais plutôt son origine, à distance.

A ce stade, le corps a déjà beaucoup puisé dans ses ressources et éprouve des difficultés à faire face pour réguler, maintenir l'équilibre, c'est à ce moment que les décompensations (perte de compensations) peuvent survenir et ainsi faciliter la mise en place d'un trouble fonctionnel persistant qui peut parfois s'accompagner de douleur, néanmoins pas toujours proportionnels à l'intensité de ce trouble.

 

 

STRUCTURE/FONCTION, HOMÉOSTASIE ET AUTORÉGULATION

De part son environnement, l’organisme est en perpétuelle recherche d’équilibre, c’est cet équilibre dynamique que l’on appelle "Homéostasie".  Le corps possède ses propres mécanismes de régulation (ex: système nerveux, endocrinien et immunitaire).

L’objectif de l’ostéopathie est donc de permettre aux différents systèmes qui composent le corps humain de pouvoir fonctionner de manière optimale, ceci en agissant sur les structures qui les traversententourentsoutiennentnourrissent et/ou font fonctionner ses différents systèmes. On conceptualise alors que la structure et la fonction sont indubitablement interdépendantes.

Par son intervention « brève » mais précise sur différents tissus en perte de mobilité, l’ostéopathe va donc tenter de remettre ou maintenir le patient sur le chemin de la santé en laissant ce dernier « terminer le travail » en s’appuyant sur ce principe d’autorégulation. Le corps va mettre à profit son énergie, sa vitalité non pas à uniquement à lutter pour compenser mais bien à remettre de l’ordre entre les différentes pièces du corps physique, psychique et émotionnel afin de pouvoir faire face aux futures agressions de la vie quotidienne.

 

#CabinetdesPinsFrancs - #cabinetparamedicaldespinsfrancs #OstéopatheBordeauxCaudéran - #ChristopheClément - #Ostéopathe - #Ostéopathedusport - #Ostéopathie - #Nourrisson - #Nouveauné - #bébé - #femmeenceinte - #Sport - #Sportif - #maldedos - #maldetête - #migraine - #mutuelle - #tendinite - #fatigue - #Indications - #douce - #troublesdigestifs - #urgence

 

auto-régulation

 

#TherapieManuelle #OsteopathieBordeauxCaudéran #OsteopatheDuSport #ChrisClemOsteo  #Globale