COMMENT SE DÉROULE UNE CONSULTATION OSTÉOPATHIQUE?

Comme toute première fois, il est normal de se poser des questions sur le déroulement d'une consultation chez un ostéopathe. C'est pourquoi afin d'apporter les bonnes informations, lever des appréhensions, voire des fausses idées, vous trouverez les différentes étapes de prise en charge ci-dessous:

 

ECHANGES

Après vous avoir accueilli dans son cabinet et de vous avoir mis à l'aise, le praticien fera en sorte. "d'apprendre à vous connaitre".

En effet, cette première prise de contact avec le patient est primordiale pour le cerner dans sa globalité.

Cette étape de la consultation est appelée "interrogatoire" . Elle se décompose en deux temps de questionnement, plus ou moins imbriquées:

1/ Connaitre la "vie" du patient tout simplement:

  • Informations (date de naissance, coordonnées, situations familiale/professionnelle, activité physique...)
  • Antécédents (traumatique, chirurgicaux, médicaux, familiaux),
  • Suivis (médical, dentiste, ophtalmologue, podologue, gynécologue, kinésithérapie...),
  • Sphères/systèmes (ORL, cardio-pulmonaire, digestive, uro-génitale...)

2/ Connaitre l'histoire du motif de consultation du jour       (= anamnèse)

  • Quoi? Quand? Comment?
  • Facteur(s) aggravant(s) / calmant(s)?
  • Evolution?
  • Signes associés?
  • Examen? Traitement?

Objectifs de l'interrogatoire:

  • 1er contact, créer relation de confiance
  • Se faire une idée "globale" du patient
  • Ecouter, cerner les symptômes exprimés
  • Cibler d'éventuelles exclusions médicales
  • Pré-établir un schéma dysfonctionnel.
consultation-osteopathie-bordeaux-cauderan

Résultat de recherche d'images pour "icone attention"

Il est important que d'arriver en consultation avec tous les examens complémentaires (imagerie, bilans sanguins, compte rendu d'un spécialiste, prescription médicamenteuse du moment...) ou autres documents ayant fait suite à un événement médical, ceci afin de compléter notre dossier et notre investigation.

BILAN

L'interrogatoire terminé, place au deuxième temps de la consultation, c'est-à-dire l'examen clinique. Le praticien vous proposera de vous mettre en sous-vêtements (préférentiellement) ou en tenue suffisamment proche du corps (brassière ou débardeur, leggins ou shorty...) pour permettre de faciliter le travail d'observation et de test dans un premier temps puis le traitement dans un second temps.

En effet, le praticien va procéder à plusieurs étapes:

  • Observation: c'est-à-dire l'examen visuel de la peau, la posture, de possibles attitudes antalgiques...par conséquent, de tout signe observable sur le patient.

  • Tests: objectif prioritaire est d'écarter toute pathologie ou dysfonctionnement sortant du domaine de compétence ostéopathique qui, cas échéant, nécessiteraient donc un avis médical (urgent ou non).

  • Examen palpatoire: c'est le bilan ostéopathique proprement dit, à savoir des tests de mobilité, de motilité, de tension, de densité, de force, de souplesse...La zone ou structure exprimée et localisée comme "douloureuse" ou "gênante" sont investiguées mais aussi et surtout l'ensemble des sphères du corps (crânienne, thoracique, viscérales abdo-pelvienne).

  • Axes de traitement: après avoir croisé l'interrogatoire et le bilan, le praticien vous proposera un schéma dysfonctionnel pouvant permettre de remonter à l'une des causes possibles de votre motif de consultation, accompagné du "plan de traitement" le plus adapté (nombre de séance nécessaire, techniques appropriées, effets entre structures...).

Objectifs du bilan:

  • Établir un éventuel diagnostic d'opportunité ou d'exclusion,
  • Réorienter vers le professionnel concerné si besoin,
  • Cibler le "tissu" en souffrance,
  • Cerner de possibles causes de consultation,
  • En déduire un schéma dysfonctionnel
  • Planifier et proposer un axe de traitement ostéopathique adapté.
Consultation nourrisson-osteopathe bordeaux-cauderan

Résultat de recherche d'images pour "icone attention"

Néanmoins, il est important d'avoir à l'esprit qu'aucun traitement ne sera débuté sans le consentement éclairé du patient majeur ou du responsable légal pour le patient mineur.

TRAITEMENT

Cette partie de la consultation démarre une fois que vous aurez validé le plan de traitement proposé par votre praticien.

Cet acte thérapeutique manuel se caractérise principalement par des manipulations ou mobilisations des zones ou structures étiologiquement liées au motif de consultation.

En effet, le corps étant considéré comme une unité, il se peut que votre praticien s'intéresse à une zone toute autre que celle exprimée comme douloureuse à l'interrogatoire. Ceci par le simple principe que toute structure possède des liens nerveux, vasculaires, musculaires, tendineux, ligamentaires....

Votre praticien utilisera toute sa "trousse à outils" technique pour continuer à mener à bien la consultation: détendre un muscle, diminuer une densité ou tension viscérale, redonner de la mobilité articulaire...

Pour cela, vous trouverez quelques types de techniques utilisées lors du traitement:

STRUCTURELLES

= Technique de manipulation parfois accompagnée par le phénomène de cavitation ou "craquement" (déplacement du liquide synoviale dans votre articulation). Elle utilise la boucle réflexe pour optimiser la récupération de la mobilité et diminuer le phénomène algique.

FONCTIONNELLES

= Mobilisation active des tissus avec aide du patient (muscle, articulation, respiration...) afin de provoquer un état de relâchement suffisant pour stimuler les facultés d'auto-guérison et par conséquent corriger spontanément la restriction.

Deux principes: technique directe ou indirecte.

Résultat de recherche d'images pour "ce qu'il faut retenir"

Pour imager les propos: j'avance et ma chemise s'accroche sur un clou:

  • Soit je continue, et je me dégage en "craquant" un peu le tissu = Technique structurelle
  • Soit je m'arrête, reviens légèrement en arrière pour me dégager, sans craquer le tissu          = technique fonctionnelle directe.
  • Soit je m'arrête, reviens légèrement en arrière et utilise mon autre main pour retirer le tissu accroché au clou = technique fonctionnelle indirecte.

CRÂNIENNES

= basées sur le Mécanisme Respiratoire Primaire, le praticien s'appuie sur l'écoute des mouvements involontaires des os du crâne et du sacrum. Le crâne étant un miroir des informations émanant du reste du corps, la praticien se fera une idée de l'état de vitalité du patient.

Techniques en exagération, par mise en tension ou articulaires.

FASCIALES

= libération des chaînes fasciales basée sur l'accompagnement des tissus par le praticien, qui sera le moins interventionniste possible. Ceci par des techniques d'exagération, d'action directe, de mouvement physiologique ou de désengagement.

VISCERALES

= les organes de l'abdomen et du pelvis ont chacun leur propre mobilité sous l'influence de la pression diaphragmatique.

Par des techniques spécifiques (directe ou indirecte, de stimulation..), l'ostéopathe corrige les restrictions de mobilité (tissu de soutien, fascia...) et permet ainsi à l'organe de retrouver sa physiologie.

Objectifs du traitement:

  • Redonner de la mobilité,
  • Améliorer le couple structure-fonction
  • Soulager le patient
  • Permettre à l'organisme de retrouver son équilibre et le chemin de la santé relative.
consultation-osteopathe du sport-bordeaux-cauderan
consultation-osteopathe-bordeaux-cauderan

Résultat de recherche d'images pour "icone attention"

Les ostéopathes exclusifs (= professionnel de santé, c'est-à-dire diplômé d'Etat tels que les médecins, kinésithérapeutes, infirmière...) ont des réglementations concernant certains actes. (Décret n° 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d'exercice de l'ostéopathie - article 3)

- Actes soumis à condition (présentation d'un certificat médical de non contre indication):

> Manipulations du crâne, de la face, du rachis du nourrisson de moins de 6 mois

> Manipulations du rachis cervical

- Actes interdits:

> Manipulations gynéco-obstétricale

> Touchers pelviens

FIN DE CONSULTATION

Le traitement et vérification effectuée, la consultation touche donc presque à sa fin.

Le praticien vous résumera tout ce qui a été travaillé et ce qu'il reste éventuellement à voir sur une prochaine consultation.

Celui-ci vous alertera également sur les possibles conséquences physiques, physiologiques du traitement (ex: douleur, courbature, fatigue..) durant les jours suivants. C'est que l'on appelle l'effet rebond).

Il vous préconisera quelques conseils afin de compléter mais aussi et surtout maintenir les bénéfices du traitement dans le temps. Néanmoins, les conseils ne se substituent surtout pas à ceux des spécialistes des domaines cités mais ont au moins lieu d'être évoqués. Vous pourrez être conseillé sur:

  • des étirements
  • de la nutrition
  • des gestuelles, des postures, de l'ergonomie
  • une orientation vers un spécialiste pour avis
  • des activités physiques à pratiquer en adéquation avec vos besoins
  • des exercices à faire...ou ne pas faire!

Objectifs des conseils:

  • Informer le patient sur cheminement thérapeutique et sur les possibles effets post-traitement,
  • Conseiller les conduites à tenir dans les 24-48h suivant la consultation,
  • Préconiser des conseils adaptés aux besoins du patient afin de compléter et maintenir les bénéfices du traitement,
  • Fixer les modalités de suivi: consultation ultérieure et/ou orientation vers un autre praticien.
Consultation-osteopathie-bordeaux-cauderan-conseils
Consultation femme enceinte-osteopathe-bordeaux-cauderan
Consultation-osteopathe du sport-bordeaux-cauderan-etirements